LAMY Émile

Né le 15 avril 1831 à Saint-Sulpice-les-Champs (Creuse) ; demeurant à Paris, 47, rue Traversière, (XIIe arr.) ; tailleur de pierre ; communard.

Il était marié, père de deux enfants. Il avait été condamné en 1859 à deux mois de prison pour coups et blessures.
Simple garde, pendant le 1er Siège, à la 8e compagnie sédentaire du 118e bataillon, il continua son service sous la Commune de Paris. Au début d’avril 1871, il fut nommé sergent et démissionna, dit-il, au début de mai. On lui reprocha une arrestation illégale, celle de sa propriétaire qui avait obtenu son expulsion après qu’il eut été condamné, au début de janvier 1871, à six jours de prison et 40 F de dommages-intérêts pour tapage nocturne. Il fut arrêté le 7 juillet.
Les renseignements recueillis sur son compte n’étaient pas bons : on le dit ivrogne. Il fut condamné, le 20 octobre 1871, par le 5e conseil de guerre, à deux ans de prison et à dix ans de privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article63173, notice LAMY Émile, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 8 novembre 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/749.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément