LARDEUR Pierre, Maximilien, Joseph

Né le 23 mai 1819 à Saint-Omer (Somme) ; instituteur ; communard.

Pierre Lardeur était instituteur supérieur à Lourches dans le nord de la France. Marié en 1842, il eut deux enfants nés en France en 1842 et 1844.
Il fut condamné à Cambrai — date non précisée — à un an de prison et 2 000 F d’amende « pour délit de presse, diffamation et injures ».

Exilé politique à Londres au lendemain du coup d’État du 2 décembre 1851 (deux autres enfants naquirent à Londres en 1853 et 1858), Lardeur semble avoir été emprisonné en Angleterre pour avoir tenu des propos contre le gouvernement français.

De retour en France à une date indéterminée, Lardeur s’installa à Paris. « Se disant homme de lettres », il « fréquentait les clubs et les hommes les plus exaltés » à Paris avant la Commune. Garde au 136° bataillon, il occupa la Préfecture de police le 18 mars et y resta avec quelques autres, dont son fils, sergent-major. Il exerça les fonctions de « commissaire de police à la permanence ». Par jugement du 17 août 1871, il fut condamné à deux ans de prison.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article63345, notice LARDEUR Pierre, Maximilien, Joseph, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 mai 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/770, n° 8769, état n° 2, 23 mai 1872. — Notes de Jean-Paul Maitrias et Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément