LAURENS Louis

Né le 11 janvier 1849 à Paris (Xe arr. ancien) ; plombier ; communard.

Fils d’un père d’origine prussienne et d’une mère française, Louis Laurens fut élu sous-lieutenant, pendant la Commune de Paris, au 261e bataillon fédéré. Il fut condamné par contumace, le 30 janvier 1873, par le 4e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée et à la dégradation civique ; il fut amnistié en 1879. Il s’était réfugié en Belgique, où sa présence est attestée à Bruxelles à la date du 6 mai 1873. Il alla ensuite au Luxembourg et s’y maria en 1880.

Voir Lucien Laurens (son frère jumeau ?).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article63457, notice LAURENS Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 5 janvier 2022.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, 4e conseil, GR 8 J 136 (869) et Ly 93. — Arch. Paris, V4E 2933 (393). — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Notes de M. Cordillot et P.-H. Zaidman.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément