LAVÉNUS Joachim

Né le 5 novembre 1830 à Ouistreham (Calvados) ; serrurier ; communard.

Il était soldat de 2e classe au 72e régiment de ligne. Remplaçant au 72e régiment, il fit quatorze ans de service militaire. En août 1855, il fut blessé devant Sébastopol. De 1867 à 1869, il fut envoyé pour inconduite dans un régiment de discipline. Il s’établit alors à Paris, 280 quai de Valmy (Xe arr.) et travailla comme serrurier. Le 21 novembre 1870, il fut condamné à cinq ans de travaux forcés pour désertion à l’intérieur.
Libéré le 22 mars 1871 de la Petite-Roquette par des fédérés, il fut incorporé au 144e bataillon de la Garde nationale, puis au 107e. Il fut blessé le 12 mai à Issy. Arrêté le 19 juin, incarcéré à Rochefort, il fut condamné, le 8 février 1872, par le 21e conseil de guerre, à cinq ans de détention, à la dégradation militaire et à la surveillance perpétuelle de la haute police ; il obtint la remise du reste de sa peine le 15 août 1876, mais la condamnation du 21 novembre 1870 à cinq ans de travaux forcés fut maintenue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article63532, notice LAVÉNUS Joachim, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 19 novembre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/790. — Louis Bretonnière, Roger Pérrenès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, Université Inter-Ages, 1995. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément