LAVIER Pierre, Louis

Né le 27 octobre 1814 à Paris ; y demeurant, 5, rue du Vertbois (IIIe arr.) ; passementier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était marié, père de trois enfants. Lors de la formation de la Garde nationale, Lavier entra à la 1re compagnie de marche du 239e bataillon et continua son service après le 18 mars 1871. Il fut arrêté, le 28 mai, rue d’Angoulême (XIe arr.).
Sa femme l’avait quitté parce qu’« il se livrait à la paresse et à l’ivrognerie ». Il fut condamné, le 21 mai 1872, par le 16e conseil de guerre, à la déportation simple. Il arriva à Nouméa le 9 août 1874. Sa peine fut commuée le 19 décembre 1876 en six ans de détention, et remise le 24 janvier 1878. Il était rentré par le Tage.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article63542, notice LAVIER Pierre, Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 août 2021.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/778, et BB 27. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément