LECHARPENTIER Isidore, Alphonse

Né le 14 mars 1852 à Sassy (Calvados) ; garçon-épicier près de la place d’Italie ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Venu à Paris en 1868, il demeurait avenue de Choisy (XIIIe arr.). Enrôlé pendant le 1er Siège dans une compagnie de marche du 120e bataillon, il était garde national en mars 1871 ; il disait s’être trouvé le 15 avril sans profession, ni ressources.
En mars, il ameuta le quartier de la place d’Italie contre les gendarmes. Il alla à Gentilly, à Bicêtre, au Moulin-Saquet, et fréquentait les clubs. Fait prisonnier dans la nuit du 3 au 4 mai, incarcéré à Rochefort, il fut condamné le 8 janvier 1872 à la déportation simple : il arriva à Nouméa le 9 février 1873. Sa peine fut commuée en huit ans de détention le 12 décembre 1878 puis remise le 15 janvier 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article63692, notice LECHARPENTIER Isidore, Alphonse, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 27 novembre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/737. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Louis Bretonnière, Roger Pérrenès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, Université Inter-Ages, 1995. — Notes de M. Cordillot et de L. Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément