MARIUS Joseph, Étienne, François

Par Jacques Girault

Né le 3 décembre 1900 à Carnoules (Var), mort le 20 mars 1994 aux Arcs (Var) ; cheminot ; militant syndicaliste ; militant socialiste SFIO, adjoint au maire des Arcs.

Fils d’un chauffeur à la Compagnie du PLM, d’opinions socialistes, Joseph Marius reçut tous les sacrements catholiques, passa sa jeunesse à Carnoules et obtint le brevet d’enseignement primaire supérieur. Il effectua son service militaire dans un régiment du génie à Paris. Entré en 1918 dans les services administratifs à la Compagnie du PLM (service traction, bureau administratif), sous-chef de bureau, muté aux Arcs, il s’y maria en octobre 1923 et eut deux enfants qui reçurent les premiers sacrements catholiques. Adhérent de la CGT, dirigeant de l’Association sportive arcoise, élu conseiller municipal le 5 mai 1935 comme « sympathisant socialiste » avec 410 voix sur 866 inscrits, il adhéra à la section socialiste SFIO, l’année suivante. Président du comité des fêtes, avec les autres édiles, il démissionna le 31 mars 1941.

Marius participa à la Résistance. Non renommé au conseil municipal à la Libération, membre du bureau de la section socialiste SFIO, il demeura membre du parti, selon son témoignage, jusqu’en 1951. La Fédération socialiste SFIO du Var le classait pourtant en 1953 parmi les édiles SFIO des Arcs. Élu conseiller municipal en avril 1945, il le demeura jusqu’en 1971, occupant, après 1966, les responsabilités d’adjoint.

Marius prit sa retraite de la SNCF comme chef de bureau adjoint en 1957.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6377, notice MARIUS Joseph, Étienne, François par Jacques Girault, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 12 février 2018.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7.35.1, 18 M 13, 86. — Arch. Jean Charlot* (Centre d’histoire sociale du XXeme siècle). — Renseignements fournis par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément