LECUILLIER Armand, François

Né le 1er août 1830 à Paris ; y demeurant ; employé de commerce ; communard.

Il était marié, père de deux enfants. Fourrier, puis sergent-major au 67e bataillon de la Garde nationale avant le 18 mars 1871, il fut nommé capitaine à la fin de ce même mois. Sorti de Paris le 2 avril, il assista sans y prendre part, dit-il, à l’attaque du château de Meudon. Les 4 et 5 avril, il se trouvait aux avant-postes à Issy. Du 17 au 28 mai, il resta chez lui, malade ; il fut arrêté le 28.
Il allégua avoir donné sa démission le 18 mai. Son casier judiciaire avait été détruit, mais il produisit de nombreux certificats favorables. Il fut condamné, le 18 décembre 1871, par le 3e conseil de guerre, à la déportation simple, peine commuée le 7 mai 1872, en cinq ans de détention ; « soumis et laborieux » disait-on à Thouars le 2 septembre 1876 ; il obtint remise du reste de sa détention le 10 novembre 1876.

Sans doute se confond-il avec Lecuyer.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article63807, notice LECUILLIER Armand, François, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 1er décembre 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/738.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément