MARTEL Joseph

Par Jean-Pierre Bonnet

Cheminot, mécanicien de route ; secrétaire puis président de la Fédération générale des mécaniciens et chauffeurs (1949-1950).

Élève-mécanicien au dépôt de Lille-La Délivrance, Joseph Martel militait avant la guerre à la Fédération des mécaniciens et chauffeurs qu’il représenta à la commission provisoire d’organisation prévue par la loi du 24 février 1943 instituant la charte des cheminots.
Mécanicien de route après la guerre, il travailla toujours dans le département du Nord, à Seclin, puis à Haubourdin, avant de revenir au dépôt de La Délivrance. Il fut admis à la retraite en 1950.
Au lendemain de la guerre, Joseph Martel animait une structure autonome des mécaniciens et chauffeurs du département du Nord. En décembre 1947, il représenta son organisation à la réunion organisée par les militants des Batignolles - [Marcel] Aubert, [Maurice] Eisembarth, G. Francione - qui déboucha sur la reconstruction de la Fédération générale des mécaniciens et chauffeurs. Il en fut successivement secrétaire, puis président de juin 1949 à juin 1950.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6394, notice MARTEL Joseph par Jean-Pierre Bonnet, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 27 juin 2012.

Par Jean-Pierre Bonnet

SOURCES : Le Bulletin de Traction, mars 1949. — Georges Ribeill, « Autour des grèves de 1947, les scissions de l’après-guerre au sein de la Fédération CGT (CAS, FO, FAC, FgMC) », Revue d’histoire des chemins de fer, n° 3, Mouvement social et syndicalisme cheminot, automne 1990, p. 95-113. Notes de Georges Ribeill.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément