MARTHOU Léon

Par Jean-Luc Pinol

Né le 6 mai 1887 à Allassac (Corrèze) ; cheminot ; syndicaliste unitaire en Gironde puis en région parisienne ; militant communiste.

Fils de cultivateurs, Léon Marthou entra le 26 janvier 1909 comme laveur de wagons à la compagnie des chemins de fer Il adhéra au syndicat en 1917 et fut de février à juillet 1918 secrétaire du syndicat parisien du Réseau PO. Partisan de la résolution minoritaire (Monmousseau) présentée au congrès de l’Union des syndicats du Réseau Paris-Orléans tenu les 11 et 12 mai 1918 à Bordeaux, il fut l’un des principaux promoteurs de la grève des cheminots de 1920. Il fut révoqué le 1er mai 1920.
Il devint alors courtier d’assurances, mais continua à militer. Bien que révoqué, il fut élu le 27 novembre 1921 secrétaire adjoint de l’Union des syndicats unitaires du Réseau PO et désigné le 3 juillet 1926 comme secrétaire à la propagande. Il appartenait à la commission exécutive de l’Union unitaire des travailleurs des chemins de fer de la Seine (voir Camille Bécarie).
Marthou se rendait très fréquemment en province pour prendre la parole et était un des militants les plus écoutés. Gérant et directeur de l’Exploité du PO et de l’Émancipé du PO, il écrivit en juin 1929 dans ce journal une série intitulée : « Souvenirs de mon voyage au pays de Lénine. »
Membre de la cellule communiste n° 470 du 4e rayon de la Région parisienne du PC et ayant gardé de fréquents contacts avec Brive (Corrèze), Marthou fut candidat au conseil général dans cette ville en 1922, puis aux élections législatives en mai 1928 dans la 1re circonscription de Brive-Sud, où il obtint 1 864 voix au premier tour, 545 au second tour sur 14 905 suffrages exprimés.
Marthou s’était marié en 1911 dans sa commune natale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6398, notice MARTHOU Léon par Jean-Luc Pinol, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 29 juin 2012.

Par Jean-Luc Pinol

SOURCES : Arch. PPo., carton 308. — Arch. Nat. F7/13618, 13671 et 13692. — G. Lachapelle, Les Élections législatives, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément