LEJEUNE Auguste, Émile

Né le 17 mai 1842 à Orléans (Loiret) ; demeurant à Paris ; communard.

Il était marié, père de deux enfants. Il servit dans la 4e compagnie de marche du 133e bataillon depuis la formation de la Garde nationale jusqu’à la fin de l’insurrection. Il avait suivi son bataillon dans toutes ses sorties ; il était allé au plateau de Châtillon, puis à Villejuif jusqu’au 15 avril 1871 ; il se fit alors une entorse et ne rejoignit son bataillon que dix-sept jours plus tard. Il alla à Neuilly qu’il quitta le 24 ou le 25 mai, puis se réfugia alors chez lui, dit-il. Il n’aurait pris aucune part à la défense des barricades.
Les renseignements sur son compte n’étaient pas très bons (selon la police). Il fut condamné, le 20 mai 1872, par le 3e conseil de guerre, à un an de prison et à dix ans de privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64069, notice LEJEUNE Auguste, Émile, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 décembre 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/749.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément