LELOUVIER Eugène, Auguste, Camille

Né le 25 décembre 1826 à Villeneuve (Aube) — qui peut être La Villeneuve-au-Chatelot, Villeneuve-au-Chemin ou La Villeneuve-au-Chêne ; employé de commerce ; communard.

Il était marié, sans enfant. Il avait été condamné en 1869 à trois mois de prison et à 16 F d’amende pour outrage public à la pudeur.
Ancien sergent-fourrier au 3e régiment de ligne, il avait été libéré en 1853 ; adjudant, pendant le 1er Siège, au 219e bataillon de la Garde nationale, il fut élu sous-lieutenant le 27 mars 1871 dans le même bataillon. Fait prisonnier le 4 avril à Châtillon, il fut condamné, le 18 mars 1872, par le 25e conseil de guerre, à cinq ans de détention ; peine réduite à trois ans le 22 février 1875.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64106, notice LELOUVIER Eugène, Auguste, Camille, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 décembre 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/793.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément