LEMEUNIER Eugène

Né le 13 juillet 1842 à Rochefort (Charente-Inférieure) ; demeurant à Paris ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire ; soldat au 2e régiment d’infanterie de marine ; engagé volontaire pour sept ans dans ce corps, il quitta l’armée en janvier 1870 sans certificat de bonne conduite. Il fit partie de l’armée de Paris durant le 1er Siège et quitta son régiment le 29 janvier 1871 sans attendre sa libération. Il alla demeurer chez sa sœur et, le 14 avril, fut nommé par le Comité de la rue d’Aligre (XIIe arr.) colonel et chef de la XIIe légion. Arrêté le 26 avril « par ordre du Comité de sûreté et conduit à la préfecture de police » sous l’inculpation d’arbitraire et de crime militaire, il fut libéré le 7 mai et reprit son commandement qu’il n’abandonna qu’après l’entrée des troupes dans Paris.
Arrêté en avril 1872, il fut condamné, le 5 juin 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée et à la dégradation militaire : il arriva à Nouméa le 8 décembre 1873. Sa peine fut commuée le 14 février 1877 en déportation simple, puis le 26 juin 1878 en huit ans de détention et finalement remise le 15 janvier 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64169, notice LEMEUNIER Eugène, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 décembre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/784. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément