LE MEUR Ernest [LE MEUR Jean, François, Ernest]

Né le 6 octobre 1836 à Morlaix (Finistère) ; demeurant à Paris, 87, rue du Chemin-de-fer (XIXe arr.) ; typographe ; communard.

Célibataire, il vivait en concubinage. Simple garde, pendant le 1er Siège, au bataillon des Volontaires de Montrouge, il continua son service sous la Commune de Paris ; il avait été enfermé à Mazas du 23 au 25 mai 1871, dit-il, parce qu’il voulait s’enfuir. Fait prisonnier, le 28 mai, porte de Romainville, par les Prussiens, il fut incarcéré à Rochefort, puis condamné, le 17 avril 1872, par le 7e conseil de guerre, à cinq ans de détention, peine commuée, le 16 novembre 1872, en deux ans de prison avec privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64170, notice LE MEUR Ernest [LE MEUR Jean, François, Ernest], version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 novembre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/769. — Louis Bretonnière, Roger Pérrenès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, Université Inter-Ages, 1995. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément