LEMONNYER Jules, François

Né le 13 mars 1840 à Equilly (Manche) ; libraire vendant des ouvrages communalistes.

Fils de Félix Lemonnyer, médecin, et de Rose Aimable Tanqueray, Jules Lemonnyer vint à Paris où il travailla chez les frères Garnier, libraires, puis obtint lui-même, le 22 novembre 1867, le brevet de libraire.
Il ne prit pas part à la Commune de Paris et, si nous le signalons ici, c’est qu’il se spécialisa par la suite dans la vente d’ouvrages communalistes. En mars 1872, après avoir fait de mauvaises affaires, il s’exila volontairement en Belgique. Le 27 août, il s’installa à Bruxelles et travailla chez un libraire. Il continua à se spécialiser dans la vente d’ouvrages, journaux, gravures, etc., révolutionnaires, mais aussi de littérature obscène, ce qui lui valut, le 5 février 1877, une condamnation à six mois de prison et 500 F d’amende. Il partit alors pour le Luxembourg avant de se rendre au début de juillet, à Rouen (Seine-Inférieure), où il s’installa comme libraire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64200, notice LEMONNYER Jules, François, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 décembre 2019.

ŒUVRES : Les Journaux de Paris pendant la Commune. Revue bibliographique complète de la presse parisienne du 19 mars au 27 mai.. Paris, J. Lemonnyer libraire, 73, rue de Provence, s.d. (introduction datée du 15 octobre 1871), 94 p. — Essai bibliographique sur les publications de la proscription française ou catalogue raisonné d’une bibliothèque socialiste, communaliste et de libre pensée. Bruxelles, chez tous les libraires, mai 1873, in 16°, 48 p.

SOURCES : M. Vuilleumier, « Quelques proscrits de la Commune », Le Mouvement Social, n° 44, juillet-septembre 1963. — Notes de Toupet Jack. — État-civil d’Equilly (A.D. Manche).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément