LENORMAND Georges Isidore (ou Joseph ?)

Né le 8 novembre 1829 à Boutigny-sur-Essonnes (Seine-et-Oise) ; demeurant à Paris, 38, rue de Puebla (XIXe arr.) ; herboriste ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire. Il avoua avoir été condamné trois fois, par le tribunal correctionnel de Paris, à des peines de un à trois mois de prison pour vol dans les champs.
Il ne fit aucun service durant le 1er Siège et ne serait pas entré dans la Garde nationale s’il avait pu, dit-il, continuer à cueillir ses herbes aux environs de Paris. Vers le milieu de mai 1871, pour vivre, selon ses dires, il suivit le 147e bataillon.
Arrêté le 28 mai près de l’église de Ménilmontant, XXe arr., incarcéré à Rochefort, il fut condamné, le 29 avril 1872, par le 5e conseil de guerre, à la déportation simple ; il arriva à Nouméa le 8 décembre 1873. Il obtint la remise de sa peine le 15 janvier 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64239, notice LENORMAND Georges Isidore (ou Joseph ?), version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 15 décembre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/775 et BB 27. — Louis Bretonnière, Roger Pérrenès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, Université Inter-Ages, 1995. — Notes de M. Cordillot et de L. Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément