LEPAGE Adolphe, Dominique

Né le 6 juin 1836 à Provins (Seine-et-Marne) ; demeurant à Paris, 9, rue de Pali-Kao (XXe arr.) ; ferblantier ; communard.

Il était marié, sans enfant. Il avait été condamné en 1864 à deux mois de prison pour coups et blessures ; par ailleurs les renseignements sur son compte étaient bons.
Ancien militaire, libéré avec un certificat de bonne conduite, il appartint comme clairon, pendant le 1er Siège, à la 7e compagnie de marche du 63e bataillon de la Garde nationale. Pour cause de maladie il ne reprit son service sous la Commune que le 15 avril 1871, mais il n’avait pas cessé de toucher sa solde. Le 5 mai, il suivit son bataillon à Passy et y resta jusqu’au 22. Fait prisonnier ce jour-là au château de la Muette (XVIe arr.), il fut condamné le 1er avril 1872 par le 26e conseil de guerre à la déportation simple et à la privation des droits civiques ; il vit sa peine commuée le 20 juillet 1872, en cinq ans de prison avec privation des droits civiques. Il arriva le 24 mai 1874 à Landerneau (Finistère), venant d’Embrun (Hautes-Alpes). Il fit preuve de « soumission et de repentir » (le directeur, 1er juillet 1876). Il obtint remise de sa peine le 27 juin 1876 avec dispense de la surveillance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64257, notice LEPAGE Adolphe, Dominique, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 15 décembre 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/747.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément