LETORD

Militant actif, il avait déjà été arrêté à Paris et emprisonné pour son action dans les ateliers. En 1867, il fut de nouveau inquiété à Lyon comme meneur, mais il s’enfuit. Installé à Saint-Étienne (Loire), comme maître-cordier, il garda ses relations avec ses camarades de Lyon ; il était étroitement surveillé par la police.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64476, notice LETORD, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 décembre 2019.

SOURCE : Arch. Dép. Loire, 92 M 14.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément