LEVEAU Louis, René

Par Pierre Baudrier

Né le 13 octobre 1851 à Reims (Marne) ; garçon de magasin ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Louis Leveau fut condamné, le 17 mai 1872, par le 9e conseil de guerre, à la déportation simple, puis amnistié et ramené par le Navarin. Pendant la Commune il avait été blessé au bras gauche au pont d’Austerlitz lors d’un assaut des Versaillais. À l’aller du voyage pour la Nouvelle-Calédonie, il avait fait une tentative d’évasion à la nage à l’escale de l’île Santa Catarina au Brésil.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64508, notice LEVEAU Louis, René par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 décembre 2019.

Par Pierre Baudrier

SOURCES : Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Gérard Hamon, Retour en France d’un communard déporté, Rennes, Pontcerq, 2016, p. 25.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément