LÉVY Alexandre

Né le 21 septembre 1842 à Strasbourg (Bas-Rhin) ; comptable ; militant de l’AIT ; communard.

Il était célibataire. Il y a eu, au dossier, « un document qui prouve son affiliation à l’Internationale ». Il fournissait d’ailleurs tous renseignements utiles pour l’adhésion à la section des Récollets, en 1871, et les réunions avaient lieu chez lui (cf. La Révolution politique et sociale, 31 avril 1871, et Les Séances officielles de l’Internationale à Paris pendant le Siège et pendant la Commune, op. cit.)
Il habitait, en 1871, 91, quai de Valmy à Paris, Xe arr.
Durant le premier Siège, Lévy fit partie de la 6e compagnie du 107e bataillon de la Garde nationale. Quand on créa les compagnies de marche, il se fit inscrire à la 3e compagnie de guerre du même bataillon et y resta jusqu’au 18 mars 1871. Il fut alors attaché au bureau de la Xe légion comme officier comptable et porta l’uniforme de capitaine d’état-major. Le 17 mai, il déposa devant la cour martiale lors de la comparution du lieutenant colonel Daviot — Voir ce nom. Blessé le 22 mai en portant un ordre à la gare Saint-Lazare, il fut transporté à l’ambulance de la légion.
Il possédait de bons certificats. Le 6e conseil de guerre le condamna, le 5 mars 1872, à deux ans de prison.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64544, notice LÉVY Alexandre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 décembre 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/747, n° 4321.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément