LONGUET Jules

Né le 9 mars 1853 à Etrœungt (Nord) ; tailleur de pierre ; communard.

Fils de Jules Longuet, tailleur (savait écrire), et de Célie Durant, Longuet travaillait à Paris, habitait Chantilly (Oise) et était célibataire.
Au moment de la guerre contre la Prusse, Jules Longuet s’engagea dans un régiment de zouaves et prit part aux opérations dans l’armée de l’Est. Il fut fait prisonnier par les Prussiens, s’échappa, fut licencié dans le courant de mars 1871 et vint à Paris. Il entra au 175e bataillon fédéré ; trois semaines plus tard il était incorporé dans les cavaliers de la Commune (escorte de Dombrowski, dit-il). Fait prisonnier le 25 mai à Vincennes, il fut condamné, le 23 avril 1872, par le 14e conseil de guerre, à un an de prison et à cinq ans de surveillance ; le 21 décembre 1872, il obtint remise du reste de sa peine, mais avec maintien de la surveillance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64738, notice LONGUET Jules, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 28 mars 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/760. — État civil de Etrœungt.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément