LOQUIN Auguste, Albert

Né le 29 novembre 1834 à Gentilly (Seine) ; demeurant à Paris ; monteur en bronze ; communard.

Il était marié, père d’un enfant. Pendant la Commune de Paris, il était simple garde à la 2e compagnie du 102e bataillon. Il occupa Vanves trois jours, puis alla à Vitry où il arriva le 10 mai 1871 en passant par Gentilly. Il aurait cessé tout service le 23 mai.

Il avait subi deux condamnations : l’une, le 30 juillet 1870, à trois jours de prison pour injures envers agents et rébellion ; l’autre, le 10 novembre 1871, à un mois de prison pour coups et blessures à des ouvriers de M. Pudry chez qui il travaillait et qui venait de le renvoyer de ses ateliers. Il appartint à la Société de résistance des monteurs en bronze qui comptait beaucoup de membres de l’Internationale. Il fut condamné, le 23 décembre 1871, par le 6e conseil de guerre, à deux ans de prison.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64749, notice LOQUIN Auguste, Albert, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 31 décembre 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/741.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément