LOUZEAU Eugène, Marie

Né le 21 août 1839 à Paris ; y demeurant ; typographe ; communard.

Il était marié. Pendant l’insurrection, il fut sergent-major à la 4e compagnie de marche du 55e bataillon de la Garde nationale. Jusqu’au 4 mai 1871, il servit au Moulin-Saquet et au fort d’Ivry. La 4e compagnie revint à Paris, après de grandes pertes, le 3 mai, au Moulin-Saquet et Louzeau déploya une grande activité pour la réorganiser. Quand la troupe approcha de son quartier, il se cacha dans la cave du sieur Ferrand, rue Dupetit-Thouars (IIIe arr.), jusqu’au 28 mai.
Il avait une conduite irréprochable selon ses patrons ; mais il était faible et léger de caractère, paresseux et exalté, d’après le commissaire de police. Le jugement du 15e conseil de guerre qui le condamna, le 16 janvier 1872, à deux ans de prison, fut cassé pour vice de forme. Louzeau fut condamné à nouveau, le 5 mars 1872, par le 16e conseil de guerre, à cinq ans de détention, peine commuée le 5 décembre 1872 en deux ans de prison avec privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64839, notice LOUZEAU Eugène, Marie, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 janvier 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/752.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément