LOY Jacques

Né le 24 juillet 1821 à Saint-Étienne (Loire) ; ouvrier passementier ; communard.

Capitaine sous la Commune de Paris, à la IIIe légion, et délégué de la 7e compagnie au 205e bataillon, il fut condamné par contumace le 4 février 1873, par le 5e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée, et amnistié en 1879.
Est-ce lui qui, prénommé Antoine, né à Saint-Étienne en 1839, garçon de restaurant, demeurait, 39, rue du Marché, à Bruxelles-Nord en 1880 ? (cf. Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté, état du 15 avril 1880).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64843, notice LOY Jacques, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 janvier 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/865. — Arch. Min. Guerre, 5e conseil. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément