MATHIEU Lucien, Marcel

Par Louis Botella

Né le 29 mars 1925 à Fraize (Vosges), mort le 29 avril 1993 à Épinal (Vosges) ; ouvrier professionnel ; membre du comité technique national Ouvriers des dépôts de la Fédération FO des cheminots (1963-1970) ; secrétaire du secteur de Nancy (1965 ?-1972) puis secrétaire général de l’Union régionale de Nancy (1972-1978) ; militant socialiste SFIO.

Ouvrier professionnel puis ouvrier hautement qualifié au dépôt d’Épinal (Vosges), qui fut transformé par la suite en Centre Matériel et Traction, Lucien Mathieu milita très jeune au sein de Force ouvrière. Puis en janvier 1963, il fut élu membre du comité technique national Ouvriers des dépôts en sa qualité de secrétaire de cette branche professionnelle à l’Union Est. Ce mandat fut renouvelé en mars 1966.
En avril 1964, lors du congrès de l’Union Est, tenu à Paris, il devint membre supléant du conseil national de sa fédération. Le congrès suivant, qui eut lieu en avril 1967 à Mulhouse (Haut-Rhin), le désigna au poste de secrétaire de cette union et de membre titulaire du conseil national. Secrétaire du secteur de Nancy, probablement depuis 1965 ou 1966, il fut reconduit en octobre 1969 à Mittelwihr (Haut-Rhin) dans sa fonction de membre du conseil national.
À la suite de la réforme des structures de la SNCF, intervenue au cours des années 1972 et 1973, les unions (de réseau) et les secteurs Force ouvrière furent supprimés et remplacés par des unions régionales. Lucien Mathieu devint alors secrétaire général de celle de Nancy. Il fut réélu à de nombreuses reprises et fut remplacé au printemps 1978 par Louis Botella, son adjoint depuis 1975. Ce dernier ne resta que peu de temps en fonction. Il fut désigné en octobre 1978 comme délégué fédéral pour l’Est puis élu secrétaire fédéral en avril 1979.
Lucien Mathieu fut pendant de très nombreuses années président de la cantine des jeunes travailleurs d’Épinal et fut très impliqué dans le fonctionnement de l’Union départementale FO des Vosges. Il milita très longtemps au sein de la SFIO puis du Parti socialiste.
D’apparence frêle, il fut toujours un homme de conviction, fidèle en amitié et à l’écoute de tous.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6486, notice MATHIEU Lucien, Marcel par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 1er juillet 2020.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération FO des cheminots. — Le Rail syndicaliste, 1963-1970. — Notes de Marie-Louise Goergen et de Noël Mazet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément