LUCAS Marie-Jeanne, née Bouquet

Née le 19 septembre 1819 à Paris ; y demeurant, 26, rue Saint-Gilles (IIIe arr.) ; fabricante de bijoux ; communarde, morte en détention.

Elle était mariée, sans enfant. Elle passait pour avoir eu des relations « intimes » avec Félix Pyat et Landeck. Elle fréquenta pendant la Commune de Paris le club Saint-Nicolas-des-Champs, IIIe arr. ; elle était assise auprès de Landeck lorsqu’on mit aux voix la mort de Mgr Darboy et elle s’éleva avec véhémence contre les « roussins » et les « calotins ». Selon les rapports de police elle était une « fille prostituée à seize ans » qui, un an après son mariage, vivait en concubinage « tantôt avec l’un, tantôt avec l’autre ».
Elle fut condamnée, le 29 avril 1872, par le 26e conseil de guerre, à vingt ans de travaux forcés, et mourut à la prison d’Auberive le 16 mars 1876.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64874, notice LUCAS Marie-Jeanne, née Bouquet, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 3 janvier 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/746.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément