LUZZANI Charles, Marie

Né le 2 février 1817 à Lugano (Suisse) ; demeurant à Paris, 32, rue Nollet (XVIIe arr.) ; peintre en bâtiment ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était marié, sans enfant. Il avait été condamné, le 7 mai 1867, à six mois de prison pour vol.
Simple garde à la 4e compagnie de marche du 244e bataillon, pendant le 1er Siège, il continua son service après le 18 mars 1871. Il prétendit s’être réfugié chez lui, aux Batignolles, lors de l’entrée des troupes ; il y fut arrêté le 20 mai en possession de trois paquets de cartouches (il y a certainement une erreur de date) ; les renseignements le concernant étaient peu satisfaisants.
Après onze mois passés sur les pontons de Brest, il fut condamné, le 12 avril 1872, par le 19e conseil de guerre, à la déportation simple ; il arriva à Nouméa le 4 mai 1873. Le 15 janvier 1879, il obtint la remise de sa peine et rentra par le Navarin. Voir D. Zwahlen.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64924, notice LUZZANI Charles, Marie, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 20 novembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/758. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Arch. fédérales, Berne, carton 193 (cote actuelle). — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément