MAGNIÉ Jules, dit Martin

Né le 22 juin 1833 à Paris ; y demeurant ; gérant d’hôtel ; communard.

Il était marié, père de deux enfants. Il avait été condamné en 1865 à 16 f d’amende pour délit de pêche et outrages à agents ; en 1866, il fit faillite.
Lieutenant au 140e bataillon de la Garde nationale, il continua son service sous la Commune de Paris. Il remplit les fonctions d’adjudant-major, puis fut élu capitaine dans une compagnie sédentaire ; néanmoins, il fit quelques services en dehors des fortifications ; le 23 mars 1871 il alla au fort de Vincennes ; plus tard, il fut blessé porte de Versailles ou à Vaugirard ; le 20 mai, il refusa de servir et se réfugia chez un ami jusqu’au 28.
Il avait une conduite régulière, mais était peu estimé de ses voisins. Il fut condamné, le 9 décembre 1871, par le 6e conseil de guerre, à un an de prison.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article64997, notice MAGNIÉ Jules, dit Martin, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 janvier 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/737.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément