MAGNY Émile

Né le 14 mars 1850 à Rethel (Ardennes) ; imprimeur sur papiers peints ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Fils de Nicolas Magny et de Marie Yvon, Emile Magny était imprimeur sur papiers peints.
Il était célibataire. Garde, sous la Commune de Paris, au 159e bataillon de la Garde nationale, il fut condamné, le 7 mai 1872, à la déportation simple ; il arriva à Nouméa le 9 février 1873.
Il vit sa peine commuée en résidence obligatoire (1878), puis remise, et il rentra par la Vire en 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65015, notice MAGNY Émile, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 12 juin 2020.

SOURCES : ANOM base IREL Registre matricules n°H3365 [en ligne]. - Arch. Nat., BB 24/823. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément