MAHIEU Joseph

Né le 28 novembre 1851 à Koelkelberg (Belgique) ; demeurant à Paris ; bouchonnier ; communard.

Il était célibataire. Il avait fait partie de la 1re compagnie de marche du 147e bataillon de la Garde nationale pendant le 1er Siège, et, après le 18 mars 1871, il continua son service. Il passa huit jours à Levallois-Perret ; au début de mai, il alla à Issy, passa deux jours dans un couvent, puis fut envoyé le 6 mai au fort qu’il dut évacuer le 8. Il avoua avoir fréquenté certains clubs.
Les renseignements recueillis sur son compte étaient bons. Son père et son frère, accusés comme lui de participation à l’insurrection, avaient été acquittés. Il fut condamné, le 25 décembre 1871, par le 20e conseil de guerre, à cinq ans de détention. Selon le directeur, à Thouars, (Deux-Sèvres.), le 31 août 1876, c’était un « mauvais détenu » : il « s’est jeté dans toutes les manifestations collectives qui se sont produites contre les règlements et l’administration ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65021, notice MAHIEU Joseph, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 7 janvier 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/737, n° 1 129 et BB 24/809, n° 7 039. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Belges ralliés à la Commune de Paris, Bruxelles, Ferraton, 1985. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément