MAHIEUX Auguste, Alexandre

Par Jean-Pierre Besse

Né le 3 février 1851 à Liancourt (Oise) ; mécanicien ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Auguste, Alexandre Mahieux était le fils d’une ouvrière à la fabrique de chaussons, âgée de 24 ans. Ses parents, se marièrent à Liancourt en juillet 1854 mais il ne fut reconnu qu’à la veille de son mariage en 1881. Il prit alors le nom de son père, Courtois.
Mécanicien, demeurant dans sa commune natale, il quitta Liancourt le 14 mai 1871 pour venir à Paris. Il s’engagea aussitôt dans le 244e bataillon de la Garde nationale, dit régiment de Bergeret. Le 26, près du Père-Lachaise, Mahieux s’esquiva et se réfugia chez son oncle, rue de Belleville ; il revint à Liancourt au début de juin et fut arrêté le 14 juin 1871.
Les renseignements recueillis sur son compte étaient satisfaisants : certificat favorable de M. Delahaye, ingénieur-mécanicien à Liancourt, chez lequel il travaillait.
Il fut condamné, le 17 février 1872, par le 16e conseil de guerre, à la déportation simple ; il eut une bonne conduite en Nouvelle-Calédonie ; le 11 août 1876, sa peine fut commuée en six ans de détention, puis remise le 20 octobre 1877.
Il se maria à Liancourt le 23 avril 1881 avec Marie, Adélaide, Léontine Rousseau, domestique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65023, notice MAHIEUX Auguste, Alexandre par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 7 janvier 2020.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/742 et BB 27. — Arch. Dép. Oise, Mp 1410, Rp 1325. — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément