MAINAZ Ernest

Né vers 1850 ; demeurant à Paris, 1, rue Tiers (XIIIe arr.) ; couvreur ; communard.

Il était célibataire. Il avait subi deux condamnations : une le 8 avril 1867, à un mois de prison pour vagabondage, et l’autre, le 15 novembre 1869, à trois mois de prison pour vol.
Pendant le 1er Siège, il fit partie d’une compagnie de marche du 101e bataillon de la Garde nationale. D’après lui, il avait travaillé depuis l’armistice jusqu’au 11 avril 1871. Les fédérés l’auraient alors contraint à rejoindre son ancien bataillon, puis il fut incorporé à la 5e demi-batterie de la XIIIe légion.
Arrêté le 5 juin, il fut condamné, le 11 mai 1872, par le 16e conseil de guerre, à deux ans de prison et à dix ans de privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65065, notice MAINAZ Ernest, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 8 janvier 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/776, n° 10 405.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément