MALICORNET Jacques

Né le 22 mars 1817 à Paris ; y demeurant, 55, rue des Moines (XVIIe arr.) ; débardeur ; communard, mort en détention.

Marié, sans enfant, il vivait séparé de sa femme. Il fit un congé dans l’infanterie de marine et, pendant le 1er Siège, il fit partie du 207e bataillon de la Garde nationale comme sergent. Sous la Commune de Paris, il continua son service. Le 18 mars 1871, il exhorta place Clichy les soldats à ne pas tirer sur la population et attaqua avec d’autres le poste des gardiens de la paix, rue des Moines. À l’entrée des troupes il jeta son fusil et quitta son uniforme.
Dénoncé par un de ceux qui étaient avec lui place Clichy et rue des Moines, il fut arrêté le 30 juin, incarcéré à Rochefort, et finalement condamné, le 17 août 1872, par le 14e conseil de guerre, à dix ans de réclusion et à la privation des droits civiques. Il mourut à la maison centrale de Melun (Seine-et-Marne) le 26 mars 1875.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65128, notice MALICORNET Jacques, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 11 janvier 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/776. — Louis Bretonnière, Roger Pérenès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, Université Inter-Ages, 1995. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément