MANGON Albert

Né le 6 avril 1852 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ouvrier papetier ; communard.

Albert Mangon était ouvrier papetier. Il habitait à Paris, 13, rue Moret (XIe arr.). Il était célibataire. Il ne savait ni lire ni écrire.
Il avait été écroué trois fois pour vagabondage à la maison d’éducation correctionnelle de la rue de la Roquette (XIe arr.) : du 20 septembre au six novembre 1867, du 19 au 27 janvier 1870, de janvier 1871 au 18 mars ; il fut libéré par les insurgés.
Il serait entré le 24 avril comme clairon à la deuxième compagnie du 268e bataillon de la Garde nationale. Fait prisonnier à Issy, dans la nuit du 1er au 2 mai, il fut condamné, le 17 février 1872, par le 15e conseil de guerre, à un an de prison et à dix ans de privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65198, notice MANGON Albert, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 juin 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/779.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément