MARCHADIER Jules, Jacques

Né le 2 octobre 1850 à Limoges (Haute-Vienne) ; compositeur-imprimeur ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Fils de Joseph Marchadier et Annie Roy, Jules Marchadier était compositeur typographe.
Célibataire, il habitait à Paris, 15 rue Payen (XVe arr.).
Caporal en 1871 au 89e fédéré, il fut arrêté le 28 mai et incarcéré à Rochefort.
Il fut condamné, le 26 avril 1872, par le 25e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Il arriva à Nouméa le 9 février 1873.
Il fut amnistié en 1879.
Henri Place, dans une lettre de Moulins du 7 avril 1880 annonça à Louis, Charles Moquet, encore en déportation, la mort, à l’hôpital, de Marchadier peu après son débarquement.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65264, notice MARCHADIER Jules, Jacques, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 juin 2020.

SOURCES : Arch. PPo., listes d’amnistiés. — ANOM registre matricule H3381 [en ligne]. - Louis Bretonnière, Roger Pérenès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, Université Inter-Ages, 1995. — Notes de M. Cordillot et de L. Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément