MARIÉ Pierre

Né le 16 avril 1816 à Nevers (Nièvre) ; menuisier ; communard.

Il avait été expulsé en 1851 ; auparavant, il avait été condamné, le 4 mai 1849, à Moulins (Allier), à quinze jours de prison pour coups ; le 20 janvier 1861, à Paris, il était condamné à huit jours de prison pour coups et port d’armes ; pour une raison semblable il fut encore frappé d’une amende de 25 f, le 1er mars 1867.
Canonnier fédéré en 1871, il fut condamné par contumace, le 23 décembre 1873, par le 4e conseil de guerre, aux travaux forcés à perpétuité. Il fut amnistié en 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65389, notice MARIÉ Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 19 janvier 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/858. — Arch. Min. Guerre, 4e conseil (n° 1486). — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément