MARIGNAC Henry, Achille

Né le 14 septembre 1833 à Maubeuge (Nord), mort le 24 mars 1903 à Fontenay-sous-Bois (Seine, Val-de-Marne) ; comptable ; communard.

Fils de Jean Antoine et de Antoinette Adélaïde Amélie Misonne, domicilié à Paris, rue Dénoyez (XXe arr.) ; marié, père d’un enfant — sans enfant est-il dit dans un autre rapport.
Il appartint sous le 1er Siège au 63e bataillon de la Garde nationale et continua son service du 18 au 30 mars 1871, puis rendit ses armes. Le 7 mai, il s’enrôla à la 4e compagnie de tirailleurs de la Commune. Fait prisonnier le 22 mai au couvent de l’Assomption, il fut condamné, le 25 avril 1872, par le 12e conseil de guerre, à un an de prison ; le 25 janvier 1873, il obtint remise du reste de sa peine.

Selon un de ses descendants, André Guillin, il s’était marié trois fois, deux fois veuf :
1) Avec Julias Marthe Privas le 17 juin 1854 à Bordeaux, il est déclaré comme commis négociant. Deux enfants, Bertrand Auguste et Jules sont issus de ce mariage. Décès de celle-ci le 18 novembre 1863 à Bordeaux
2) Avec Marie Pissot le 4 février 1869 à Paris, XXe, veuf en première noces déclaré comptable. Décès de celle-ci le 8 octobre 1883 à La Bazoge (Sarthe)
3) Avec Marie Zoé Pfalzgraf le 9 août 1899 à Fontenay-sous-Bois, veuf en secondes noces, il est déclaré commissionnaire à son décès en 1903 dans cette même commune.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65398, notice MARIGNAC Henry, Achille, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 19 janvier 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/785. — Notes d’André Guillain.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément