MARSAUCHE Louis, Auguste

Né le 18 octobre 1831 à Paris ; demeurant à Levallois-Perret (Seine), 56, rue de Courcelles ; peintre en bâtiment ; communard.

Il était veuf, père de deux enfants. Pendant le 1er Siège, il fut simple garde à la 5e compagnie sédentaire du 132e bataillon de la Garde nationale ; il se conduisit « honorablement » d’après son commandant.
Sous la Commune de Paris, il resta à son bataillon. Élu caporal au début d’avril 1871, il fit du service à Neuilly, Asnières, Levallois-Perret. À partir de l’entrée des troupes, Marsauche se retira avec ses enfants à Argenteuil (Seine-et-Oise), et ne rentra à Paris que le 31 mai. On l’arrêta chez lui le 11 juin.
Il vivait en concubinage depuis son veuvage ; sa campagne avait obtenu de fréquents laissez-passer pour traverser les lignes fédérées, et « on croit qu’ils ont fait l’un et l’autre métier d’espion pour le compte de la Commune ». Pas d’antécédents connus, mais les renseignements recueillis sur son compte n’étaient pas bons : il aurait été "ivrogne et paresseux". Il fut condamné, le 27 décembre 1871, par le 9e conseil de guerre, à un an de prison et à cinq ans de privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65478, notice MARSAUCHE Louis, Auguste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 12 février 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/762.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément