MARTEL Paul, Alfred

Né le 18 mai 1841 à Lyons-la-Forêt (Eure) ; demeurant à Paris ; ouvrier charpentier ; communard.

Il était célibataire. Il avait été condamné, le 16 octobre 1867, à un mois de prison pour coups et blessures.
Il entra, en octobre 1870, à la 3e compagnie de marche du 207e bataillon de la Garde nationale, y resta durant le 1er Siège et continua son service sous la Commune de Paris. Il alla au pont d’Asnières, au pont de Clichy où il resta dix jours, occupa Neuilly à deux reprises et n’en partit que le 21 mai 1871.
Il fut condamné, le 8 septembre 1871, à six semaines de prison pour coups et blessures et violation du domicile d’une femme avec laquelle il prétendait avoir entretenu des relations, puis, le 11 novembre 1871, par le 16e conseil de guerre, à quinze ans de détention ; il s’évada de Port-Louis le 15 novembre 1871 ou 1872 ; d’après une autre note, il se serait évadé le 15 novembre 1876. Le 5 juin 1879, il obtint remise du reste de sa peine ; il s’était réfugié en Belgique en janvier 1873 ; il habitait Laeken en 1880.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65506, notice MARTEL Paul, Alfred, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 février 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/742. — Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté n° 264240 (en 1880).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément