MARTINET

Communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Ouvrier menuisier de son état, il était âgé de 32 ans lorsqu’il fut jugé pour sa participation à la Commune. Il fut condamné à la peine de mort et à la dégradation militaire pour faits insurrectionnels et armes portées contre la France le 27 novembre 1871. Sa peine fut commuée en travaux forcés à perpétuité et remise le 15 janvier 1879. Il fut transporté au bagne de l’Ile Nou sous le n° matricule 3626.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65627, notice MARTINET, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 16 février 2020.

SOURCE : Roger Pérennès, Déportés et forçats de la Commune, Nantes, Ouest éditions, 1991. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément