MASSIEU Isidore, Pierre

Né le 13 mai 1840 à Caen (Calvados) ; demeurant à Paris ; bijoutier ; communard.

Il était célibataire. Il avait été condamné, le 3 avril 1862, à huit jours de prison pour outrage public à la pudeur. Les renseignements recueillis sur son compte étaient bons.
Lors de la formation de la Garde nationale, il entra à la 2e compagnie de marche du 194e bataillon ; il retravailla comme bijoutier après l’armistice. Son atelier ayant été fermé vers le 15 avril 1871, il reprit son service dans le même bataillon. Fin avril il se trouvait à Neuilly où il resta six jours, puis il alla au fort de Montrouge où il demeura de la nuit du 11 au 12 mai jusqu’au 24.
Il regagna alors son domicile, y fut arrêté le 3 juin, et condamné, le 22 mai 1872, par le 17e conseil de guerre, à un an de prison et à cinq ans de surveillance ; le 30 novembre 1872, les cinq ans de surveillance furent commués en privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65695, notice MASSIEU Isidore, Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 17 février 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/761, n° 6687.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément