MATHEY Eugène

Né à Bains (Vosges) le 15 février 1826 ; serrurier ; il « serait, croit-on, l’un des fondateurs de l’Internationale » ; communard.

Le 29 avril 1871, il fut nommé commissaire de police du quartier des Enfants-Rouges, IIIe arr.
Par contumace, le 4e conseil de guerre condamna Mathey, le 13 octobre 1874, à vingt ans de travaux forcés et à vingt ans de surveillance de la haute police. Il était réfugié en Angleterre.
Mathey avait déjà été condamné, le 18 octobre 1850, par le conseil de guerre de Bourges, à trois années de travaux publics pour « désertion à l’intérieur ».
Avant la Commune, il vivait en Angleterre et il n’était revenu en France que quelques jours avant le 18 mars 1871.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65753, notice MATHEY Eugène, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 18 février 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/865, n° 6846. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément