MAYER Victor

Né le 28 septembre 1828 à Toul (Meurthe) ; demeurant, 27, rue Fondary à Paris, XVe arr. ; employé ; communard.

Il était marié, père de cinq enfants. Ancien militaire, il était entré dans le 45e bataillon, à la formation de la Garde nationale. Nommé adjudant-sous-officier après le 18 mars 1871, il fit une sortie le 3 avril et, au retour, obtint l’emploi de lieutenant adjudant de place. Il prétendit ne pas avoir pris part aux combats de rue. Il voulut se suicider par pendaison lorsqu’il apprit qu’il était l’objet d’une information ; en 1865, il avait séjourné dans une maison de santé.
Il fut condamné, le 17 février 1873, par le 3e conseil de guerre, à un an de prison.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65883, notice MAYER Victor, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 février 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/792.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément