MAZELOT Charles, Victor

Né le 2 avril 1826 à Sedan (Ardennes) ; demeurant à Paris, rue des Fourneaux [?] ; parqueteur ; communard.

Il était marié, père de trois enfants. Il avait été condamné en 1848 à huit jours de prison pour outrages et rébellion envers agents. Il fit faillite en 1855 (tribunal de commerce de Sedan) et vint habiter Paris en 1856.
Pendant le 1er Siège, il appartint au 156e bataillon de la Garde nationale et continua son service sous la Commune de Paris dans une compagnie sédentaire ; du 2 au 4 mai 1871, il occupa le fort de Bicêtre ; il fut fait prisonnier par les Prussiens, le 27 mai, porte de Romainville.
Il avait un fils aîné dans la 1re compagnie de marche de son bataillon ; « on suppose que ce dernier, qui a pris une part très active à l’insurrection, a été fusillé à Mazas ». Il avait des certificats favorables — dont un de son ancien patron ; le Supérieur des pères franciscains de Terre Sainte à Paris intervint en sa faveur, et, de plus, les renseignements recueillis sur son compte étaient bons. Il fut condamné, le 17 avril 1872, par le 9e conseil de guerre, à cinq ans de détention, à la privation des droits civiques et à la surveillance à vie ; le 15 novembre 1872, sa peine fut commuée en trois ans de prison avec privation des droits civiques ; le 19 décembre 1874, Mazelot obtint remise du reste de sa condamnation, mais la privation des droits civiques fut maintenue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65896, notice MAZELOT Charles, Victor, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 février 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/758.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément