MEUNIER Auguste

Né le 22 juin 1832 à Gisors, arr. des Andelys (Eure) ; frappeur sur métaux ; communard.

Il était célibataire. De 1854 à 1860, il fit partie du 2e régiment de chasseurs ; rappelé pendant la guerre, il reprit, à l’armistice, son travail à Bois-Colombes (Seine) chez un maître maçon.
Au début d’avril 1871, il rentra à Paris avec les fédérés qui occupaient Asnières. Il servit la Commune comme conducteur à la VIIIe légion d’artillerie. Blessé le 20 mai aux fortifications d’Auteuil et soigné à l’ambulance de l’Élysée, il fut fait prisonnier le 25.
Son patron de Bois-Colombes le signala comme « un ouvrier honnête et laborieux, mais ayant l’habitude de boire ». Condamné, le 29 avril 1872, par le 16e conseil de guerre, à deux ans de prison et dix ans de privation des droits civiques, il obtint la remise du reste de sa peine le 17 juillet 1873, la privation des droits civiques étant maintenue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article66119, notice MEUNIER Auguste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 27 février 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/759.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément