MICHEL Joseph, Alfred

Né le 28 novembre 1833 à Paris ; y demeurant cité Doré, avenue de Bellevue (XIIIe arr.) ; journalier ; communard.

Il était célibataire. Il avait subi deux condamnations : un mois de prison pour coups en avril 1859 et six jours de prison pour rébellion en juin 1868 ; il présenta un certificat favorable de son propriétaire.
Garde dans une compagnie de marche du 120e bataillon, il alla, début avril 1871, en reconnaissance à Rueil (Seine-et-Oise) ; vers le 20 il fut envoyé à Gentilly, conduit au fort de Bicêtre puis au Moulin-Saquet. Il y était depuis une douzaine de jours, quand il fut fait prisonnier dans la nuit du 3 au 4 mai.
Incarcéré à Rochefort, il fut condamné, le 3 mai 1872, par le 25e conseil de guerre, à cinq ans de détention. À Belle-Île, il refusa de travailler ; toutefois il eut par la suite une conduite très satisfaisante (rapport du directeur, 18 juillet 1876).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article66222, notice MICHEL Joseph, Alfred, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 février 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/747. — Louis Bretonnière, Roger Pérrenès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, Université Inter-Ages, 1995. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément