MICHELOT Charles, Louis

Né à Sézanne (Marne) le 25 mai 1843 ; demeurant à Paris, 25, rue Lacuée, XIIe arr. ; mécanicien ; communard.

Commissaire de police du XXe arr. pendant la Commune de Paris ; le 7e conseil de guerre le condamna par contumace, le 28 août 1872, aux travaux forcés à perpétuité. Il avait déjà été condamné, à Paris, le 25 juin 1868, à quinze jours de prison pour blessures volontaires.
Était-il affilié à l’Internationale ? À cette question les auteurs du rapport ont répondu par un point d’interrogation.
Il vécut réfugié à Genève ; il s’y occupa « beaucoup de politique » et fut expulsé. Il fut gracié le 5 juin 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article66230, notice MICHELOT Charles, Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 1er mars 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/862, n° 5752. — Arch. Min. Guerre, 7e conseil (n° 587). — Arch. PPo., B a/431, pièces 786 à 791 et listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément