MILAN Pierre, Antoine

Né le 19 juillet 1837 à Haute-Rivoire (Rhône) ; demeurant à Paris ; menuisier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie, où il mourut.

Il avait été condamné le 20 novembre 1861 à quinze jours de prison pour rébellion et, le 15 septembre 1865, à la même peine pour coups et blessures.
Engagé pour la durée de la guerre dans l’artillerie de marine et libéré le 10 mars 1871 à Cherbourg (Manche), il revint à Paris et travailla aux Lilas (Seine). Le 11 avril il ne put sortir de Paris pour aller à son travail et dut entrer dans l’artillerie à la batterie des Enfants-Perdus ; courant mai, il fut nommé maréchal des logis ; il prétendit avoir été dispensé de service le 23 mai pour maladie et serait alors resté chez lui où il fut arrêté le 31 mai.
Condamné, le 16 mai 1872, par le 15e conseil de guerre, à la déportation simple, il mourut le 28 mai 1875, à l’hôpital de l’île des Pins.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article66286, notice MILAN Pierre, Antoine, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 mars 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/768 et H colonies 92.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément