MÉROT

Par Maurice Moissonnier

Secrétaire de la section PLM du syndicat CGT des cheminots de Lyon en 1920.

Cheminot à Lyon, Mérot était secrétaire de la section PLM du syndicat CGT des cheminots de Lyon. En mars de cette année-là, il joua au cours de la grève des cheminots un rôle important. Il combattit les orientations de Marcel Bidegaray et soutint Lucien Midol, assurant en personne la liaison avec les dirigeants minoritaires du mouvement. Au lendemain des grèves, lors du congrès extraordinaire du syndicat PLM tenu à Lyon les 30-31 juillet 1920, il devint secrétaire de l’Union.
Deux ans plus tard, lorsque l’Union départementale du Rhône se sépara de la direction confédérale en élisant à sa tête Henri Bécirard* puis Henri Fourcade*, Mérot fit partie de son comité général.
Secrétaire intérimaire de la Fédération unitaire en janvier 1923 — Pierre Semard était arrêté — il s’opposa à une grève éventuelle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6638, notice MÉROT par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 19 juin 2012.

Par Maurice Moissonnier

SOURCES : Arch. Nat. F7/13668. — Bulletin de l’Union des syndicats du Rhône, 1922. — A. Kriegel, Aux origines du communisme français, 1914-1920, op. cit., p. 524, n° 2. — G. Ribeill, Les cheminots en guerre 1914-1920, CERTES, 1988.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément