MÉRY Richard

Par Claude Pennetier

Né le 18 juin 1886 à Belvès (Dordogne), fusillé comme otage le 24 octobre 1941 au camp de Souge, commune de Martignas-sur-Jalle (Gironde) ; cheminot ; syndicaliste CGTU ; militant communiste.

Richard Méry était le fils d’un ouvrier. Il se maria le 9 janvier 1912 à Malo-les-Bains (Nord) avec Angèle, Julia Bonnel.
Tourneur sur métaux, militant socialiste, Richard Méry se prononça pour l’adhésion à la IIIe Internationale lors de la préparation du congrès de Tours (décembre 1920). Le Parti communiste le présenta aux élections municipales de 1925 puis de 1935 à Bègles (Gironde).
Embauché aux ateliers des chemins de fer, il fut un syndicaliste CGTU actif. Il créa en 1930 le club sportif et culturel « Red star des cheminots » qu’il présida. La Maison des cheminots, qui accueillait son club, fut réquisionnée par les Allemands en 1940.
Arrêté le 11 décembre 1940 par la gendarmerie française comme communiste, Richard Méry était selon un rapport préfectoral du 1er mars 1941 transmis à la Feldkommandantur : « Aussi rusé que mauvais esprit. Méry conserve les idées communistes d’une pureté presque mystique. Il est d’autant plus dangereux qu’il est sincère dans ses convictions. » Interné au camp de Mérignac-Pichey, il fut l’un des cinquante otages fusillés le 24 octobre 1941 au camp de Souge en représailles à l’attentat qui coûta la vie l’officier allemand Reimers le 21 octobre 1941 à Bordeaux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6642, notice MÉRY Richard par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 5 juillet 2021.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Hommage aux fusillés de la région bordelaise, fascicule 1, 1940-1941, IRM Gironde, 1987. – Comité du souvenir des fusillés de Souge, Les 256 fusillés de Souge, op. cit. État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément